Kunschthafe, Kunschthaafe, Kunsthafe, Arnaud, Weber, Marmitte aux arts, Auguste Michel, Audrey, Bordonné, Victor, Da Cruz, Henri, De Noyal, culture, Alsace, alsacien, alsacienne, Saint-Leonard, St-Leonard, Schiltigheim, Michel, Auguste, Bastian,Charles, Binder, Camille, Bischoff, Henri, Blumer, Lucien, Braunagel, Paul, Bucher, Pierre, Sorgius, Erb, Joseph-Marie, Forrer, Robert, Ganier, Tanconville, Henri, Ganz, Rodolphe, Greber, Jules, Haas, Théodore, Haug, Hugo, Heimburger, Heizmann, Haehl, Georges, Hornecker, Leon, Kamm, Louis-Philippe, Kieffer, Fritz, Koerrtgé, Albert, Krafft, Gustave, Laskowski, François, Laugel, Anselme, Lorentz, Alfred, Loux, Henri, Marzolff, Alfred, Münch, Ernest, Regamey, Frédéric, Ritleng, Alfred, Sattler, Joseph, Schneider, Emile, Schnug, Leo, Seyboth, Adolphe, Spindler, Charles, Stahl, Emile, Stoskopf, Gustave, Marmittte, arts
 
Le Kunschthafe (Kunschthaafe), creuset de la culture alsacienne et marmitte aux artsKunschthafe 1896-1909Kunschthafe 2009ActivitésAgendaPresseLiens
 
<<  Juin 2018  >>
 Lun  Mar  Mer  Jeu  Ven  Sam  Dim 
      1  2  3
  4  5  6  7  8  910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

A ne pas manquer

Newsletter juin 2009

newsletterKunschthafe-juin2009-1

adhesionlight

Téléchargez le bulletin d'adhésion ci-contre et retournez le avec votre réglement à :

Arnaud Weber
Association Le Kunschthafe
10, rue Thomann
67 000 Strasbourg

 


SPINDLER Charles
Share/Save/Bookmark

Spindler Charles (1865-1938)

Né et mort à Boersch-St Léonard.

Formation : de 1882 à 1889, Académies de Düsseldorf, de Münich et de Berlin .

Pratique : peintre, graveur, illustrateur, marqueteur et écrivain. C'est en 1890 qu'il s'installa à St Léonard où il ouvrit un atelier de peinture et de marqueterie et où il rencontra un amateur d'art et un érudit, amoureux de l'Alsace Anselme Laugel. Fonda les Images alsaciennes (1893) avec Joseph Sattler qui devinrent "Revue alsacienne illustrée" (1898), financée à ses débuts par Spindler. Cofondateur de la Maison d'Art alsacienne de Strasbourg, avec Gustave Stoskopf. Il exposa au 1er Salon des artistes alsaciens en 1897, au 2ème Salon des artistes strasbourgeois en 1903.

Style : Jugenstil. Ce n'est qu'en 1893 qu'il découvrit par hasard la technique de la marqueterie qui donna une orientation inattendue à sa carrière. Et, en 1897, le choix était fait.

Adresse : St Léonard, Boersch.

 

POur poster des commentaires, vous devez au préalable vous identifier ou vous enregistrer.